Depuis plus d’un an, la BPACA a mis en place un système d’ambassadeurs qui permet de cultiver la transformation digitale au sein de l’entreprise. Une expérience collaborateur au service de la préférence client.

relais de la culture digitale, les Digicoachs permettent de sensibiliser et de former LES Collaborateurs BPACA sur 11 départements de la Nouvelle-Aquitaine. Plongez-vous dans les coulisses De la digiteam: une expérience humaine et digitale. Maurice NGuyen, conseiller de clientèle particuliers et digicoach à oloron, vous dit tout sur cette démarche qui conduit au développement de compétences digitales tant pour les formés que les formateurs.

Depuis combien de temps êtes-vous Digicoach à la Banque Populaire ?

Cela fait environ un an que je suis Digicoach à la Banque Populaire Aquitaine Centre Atlantique. Mon parcours est un peu particulier puisque deux Digicoachs étaient déjà nommés sur le secteur du Béarn. L’un d’entre eux ayant quitté la banque, j’ai donc été retenu pour le remplacer après son départ.

C’est quoi être Digicoach ?

D’une part, c’est appartenir à une communauté de salariés. Sous le principe du volontariat, nous participons à l’accompagnement de nos collègues sur le développement des compétences digitales.

D’autre part c’est être ambassadeur des nouveaux outils digitaux et de nos services au sein du groupe BPACA à la fois pour nos collègues mais aussi pour nos clients.

Quelles sont vos missions ?

Nous avons 3 missions principales :

• Diffuser la culture digitale, c’est-à-dire aller voir nos collègues afin de s’assurer de la maîtrise des outils digitaux les plus courants dans leur activité.

• Partager les bonnes pratiques qui consistent tout simplement à échanger entre collègues et à faire remonter du terrain les bonnes pratiques en termes de transformation digitale et les bonnes pratiques liées à l’utilisation de nos outils.

• Enfin, nous réalisons des séances plénières dans l’année où l’on participe au chantier de la transformation digitale. Ces séances sont organisées par les équipes du siège où l’on va expérimenter et accompagner à la mise en œuvre de ces nouveaux outils et solutions digitales à la fois pour les collaborateurs mais également pour les clients.

Pour qui sont ces formations ?

Cela s’adresse à la fois aux collaborateurs de la BPACA et à nos clients puisque les outils sont aussi des outils utilisés par les clients notamment vis-à-vis des nouvelles applications et aux nouvelles fonctionnalités de Cyberplus.

En quelques mots, quel est l’objectif de cette formation ?

Développer l’usage de nos outils digitaux pour nos clients et nos collaborateurs. Quoi de mieux qu’un collaborateur utilisateur de l’application Banque Pop pour en parler au client?

DIGICOACH : On vous explique tout ! 2

Maurice NGUYEN

Conseiller de clientèle particuliers

Secteur du Béarn à Oloron


Qu’abordez-vous lors de votre intervention ?

Les 3 thèmes principaux sont :

Yammer, qui est notre nouveau réseau social d’entreprise réservé au monde professionnel.

B digit, la nouvelle plateforme d’autoformation digitale en libre accès où chaque collaborateur peut s’inscrire pour recevoir la formation qu’il souhaite.

Cyber Plus, un outil dans lequel nous avons ajouté de nouvelles fonctionnalités dont :

Secur’Pass un outil qui remplace à terme le lecteur Pass Cyber Plus.

Smart Retrait qui a une nouvelle fonctionnalité permettant de faire des retraits espèce dans les distributeurs automatique avec son téléphone portable.

Le Coffre-fort numérique qui est une offre que l’on commercialise depuis plus d’un an.

A cela s’ajoute des échanges pratiques par rapport aux éventuelles problématiques que les collaborateurs rencontrent lors de la mise en place de l’utilisation ces produits.

Quels ont été les retours jusqu’à aujourd’hui?

Globalement positifs ! En tant que Digicoach nous ne sommes pas vus comme des formateurs stricts mais comme de vrais collègues. Cet échange étant sur demande et non l’inverse, cela augmente la qualité du coaching. A la suite de nos interventions, nous notons que l’optimisation de la prise en main des nouveaux outils digitaux permet d’améliorer la satisfaction client qui reste le but recherché.

En quoi cela conduit-il au développement professionnel ?

En tant que Conseiller personnel, cela permet de m’enrichir d’autres compétences qui dépassent le simple cadre de ma fonction. Finalement, Je suis le testeur qui va expérimenter et qui va accompagner la mise en oeuvre des ces nouvelles solutions.

Comment êtes-vous sollicité?

Généralement par le biais d’organisation de manifestation au sein du réseau ou bien grâce à mes coordonnées sur l’annuaire Digicoach.

« Finalement, Je suis le testeur qui va expérimenter et qui va accompagner la mise en oeuvre des ces nouvelles solutions. »

Des nouveautés à venir ?

Oui ! Il s’agit de la mise en place d’une animation en visio-conférence car actuellement, être Digicoach c’est investir doublement de son temps en plus de son métier. Cela nous permettra de réduire cette problématique de temps tout en offrant un service de qualité égale.

Le petit plus?

Appartenir à une famille de digicoachs avec un lien spécifique entre nous. C’est ce sentiment d’appartenance à une communauté qui, à mon sens est très important. L’autre point, c’est que l’on devient ambassadeur de notre banque sur la transformation digitale.

Quel est votre meilleur souvenir en tant que Digicoach ?

Voir la satisfaction de mes collègues après leur avoir montré des outils qu’ils ne savaient pas utiliser jusqu’à présent. Je note aussi les séances plénières où l’on passe de très bons moments à échanger entre digicoachs.

Finalement le bon souvenir c’est cet aspect de transmission et de partage.