Enfant de l’abandon, adolescente fugueuse, femme de la rue…

Elina Dumont 1

Elina Dumont nous a raconté son histoire au Prix de l’éco – Néo Aquitains, hier soir au Rocher de Palmer à Bordeaux.

« Ça commence mal » dans la vie d’Elena Dumont, placée à la DDASS à 14 ans, abusé pendant des mois, elle ne savait pas, personne ne lui avait rien dit, elle croyait que c’était normal.
« La majorité est un critère pour aller à la rue lorsqu’on est abandonné »: à 18 ans elle est SDF à Paris. Pour survire elle a parlé, souri, dragué, emballé, couché : juste pour trouver un lit.
Puis atterri dans un foyer, où « Monsieur Maurice » l’a lancé comme stripteaseuse en lui faisant croire qu’elle allait percer comme danseuse.
Dans la rue, « il n’y a pas de limites : nez dans la coke, alcool, je me suis évanouie pour que les pompiers me ramassent. Dormir au chaud, à l’hôpital, c’est le luxe… »

Dehors, il n’y a que 3 verbes : manger, se réchauffer, dormir. Aujourd’hui son verbe c’est apprendre!
Elle s’est reconstruite, a rencontrer des gens qui ont cru en elle et a suivi des thérapies qui lui ont permis de se faire confiance et d’avancer.
Aujourd’hui Elina Dumont est sortie de la rue, elle a eu un toit a 44 ans, elle est désormais, écrivain, comédienne, et à l’antenne sur Les Grandes Gueules sur RMC !