Eric Bruneel, un skipper à la barre de Neel Trimaran 1

Eric Bruneel, skipper et industriel nautique, tient la barre de Neel Trimaran depuis sa création en 2010.

Prendre la barre et maintenir le cap au sommet de la compétition, Eric Bruneel maîtrise sur le bout des doigts ! Que ce soit sur le pont d’un multicoque, en course au large, ou à la tête d’un chantier naval, et si possible les deux à la fois, c’est la marque de fabrique du créateur de NEEL-TRIMARANS, concepteur et constructeur rochelais de trimarans de croisières.

Eric Bruneel a ainsi participé pendant 26 ans au développement de Fountaine-Pajot SA, leader mondial du catamaran de croisière, dont il a été, entre 1983 et 2009, directeur export puis directeur général. Comme Jean-François Fountaine et les frères Pajot, il s’est évidemment donné à la course en mer. Ancien champion de France de catamaran, il a même conçu et construit le trimaran de 50 pieds Trilogic avec lequel il a remporté « The Transat » (l’OSTAR 2004), mais aussi la Fastnet Rolex Race 2005, sans oublier une très belle 2ème place à la Route du Rhum 2006, toujours dans la catégorie des 50’.

Comme sur l’eau, il est donc passé de deux à trois coques, en créant NEEL-TRIMARANS en 2010. « Nous avons inventé ce concept de trimaran de croisière, qui n’existait pas auparavant » se félicite le chef d’entreprise.

« Nous proposons une gamme de quatre trimarans : le Neel 45 Evolution, le Neel 47, le Neel 51 et notre navire amiral, le Neel 65 Evolution, tous avec de nombreuses options, qui permettent à chaque acquéreur de personnaliser son bateau » résume Eric Bruneel.

NEEL-TRIMARANS compte aujourd’hui 70 salariés, réalise un chiffre d’affaires de 10 M€, a déjà livré une trentaine de bateaux qui naviguent sur tous les océans de globe, et prévoit de construire 15 à 20 unités par an à partir de 2019. Ses ventes s’effectuent à 70% à l’export, Europe, USA, et Asie (dont Australie et Nouvelle-Zélande).

PROCHE DE SA BANQUE

En bon marin, Eric Bruneel a soigneusement tracé sa route, en tenant compte de la météo économique. « L’entreprise a doublé sa surface de production et son chiffre d’affaires entre 2017 et 2018. Et nous souhaitons doubler de nouveau de taille dans les deux ans à venir. Le nautisme vit une période de forte activité, en France et à l’étranger. Mais ce secteur connaît des périodes de marée haute et de marée basse, d’où l’intérêt d’être proche de notre banque » révèle-t-il.

« Notre relation avec la BPACA est étroite depuis 5 ans, avec une vraie proximité. Nous travaillons en grande transparence pour que la banque connaisse exactement notre activité. Nous lui avons confié tout ce qui concerne le Neel 65. Très en amont, la BPACA a financé l’outillage permettant de fabriquer ce navire amiral, et bénéficie de tout le flot de trésorerie lié à ce bateau » témoigne cet industriel navigateur.

NEEL-TRIMARANS est présent sur le Grand Pavois, comme à chaque édition. « C’est le salon rochelais incontournable de la rentrée, le salon des passionnés, et il y a une vraie adéquation entre ses visiteurs et les bateaux que nous fabriquons » se réjouit Eric Bruneel, en vrai ambassadeur rochelais de la voile.